Informateur.info- Comme nous l’annoncions, en fin de semaine dernière, le Conseil national des Burkinabè en Cote d’Ivoire présidé par Salogo Mamadou avait émis le vœu de rencontrer le Président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro. Actualité oblige ! Selon de sources proches du Conseil et du cabinet du PAN, Guillaume Soro a accédé à cette requête d’audience qui aura lieu ce jeudi 28 janvier 2016 à l’Assemblée nationale à 14 heures précises.
Pour Salogo Mamadou qui exhorte tout burkinabé qui voudrait être témoin de cette rencontre à s’y rendre, il s’agira de prendre langue avec la deuxième personnalité de la Côte d’Ivoire, relativement à l’affaire du mandat d’arrêt émis par le Burkina Faso. «Il aurait été injuste de notre part de ne pas nous préoccupé de cette affaire qui oppose aujourd’hui le Burkina Faso à la Côte d’Ivoire étant donné que nous sommes la communauté la plus importante en Côte d’Ivoire. En situation normale, ce mandat aurait pu provoquer le rappel des ambassadeurs des deux pays respectifs. Mais comme vous le savez depuis la transition aucun des deux pays n’a un ambassadeur en poste chez l’autre. Nous allons donc échanger avec le Président de l’Assemblée nationale et voir les voies de règlements de ce différend. Il y va de notre intérêt», nous a confié le président Salogo Mamadou. Qui précise que le Conseil a également initié la même démarche vis-à-vis des autorités burkinabè. «Pour l’heure la présidence burkinabé n’a pas encore répondu à notre requête d’audience. Mais nous comprenons que cela peut être dû à la situation sécuritaire que connait le pays. Le Conseil est disposé à appuyer toutes les actions pacifiques qui peuvent aider nos deux autorités à renouer avec l’excellence de leurs relations », a conclu, Salogo Mamadou.

Jean François Fall
Informateur.info