@Informateur.info- Comme prévu, Pascal Affi N’Guessan, président d’une branche du Front populaire ivoirien (FPI) et Daniel Kablan Duncan, vice-président de Côte d’Ivoire ont échangé ce jeudi 13 février 2020.

La rencontre a eu lieu au Palais présidentiel du Plateau. Organisée à la demande d’Affi N’Guessan, ce rendez-vous avait pour but d’évoquer le cas Laurent Gbagbo ainsi que l’organisation de la présidentielle 2020.

Au terme de l’entretien entre les deux personnalités, Pascal Affi N’Guessan a réitéré au chef de l’Etat sa volonté de le voir agir en faveur d’un retour en Côte d’Ivoire de l’ancien président ivoirien et de Charles Blé Goudé.
Pour Affi N’Guessan, «plus rien ne justifie le maintien de Laurent Gbagbo hors de la Côte d’Ivoire».

«Nous sommes venus voir avec le président ce qu’il faut faire pour que le retour du président Gbagbo et de Charles Blé Goudé participe à la dynamique de réconciliation», a indiqué l’ancien Premier ministre ivoirien.

Encadré des ministres Hamed Bakayoko et Sidiki Diakité ainsi que Patrick Achi, Secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Affi N’Guessan a soutenu que le dossier Gbagbo à l’heure actuelle est « politique, au-delà de ce que les avocats de l’Etat ont pu dire à La Haye».

«Il nous appartient en tant qu’Ivoirien de voir comment on capitalise cette décision de la CPI. Il appartient au gouvernement de reprendre la main sur ce dossier», a indiqué Affi N’Guessan.
Pour ce qui est de la présidentielle d’octobre prochain, le député de Bongouanou estime que « l’opposition et le gouvernement doivent s’entendre sur le cadre institutionnel».

Steven IBRAHIM