@Informateur.infoLes choses sont allées très vite. L’animateur télé Yves de M’Bella, a écopé d’une peine de 12 mois de prison avec sursis assorti d’une amende de 2 millions FCFA, ce mercredi, alors qu’il était traduit devant le Tribunal d’Abidjan, pour “apologie du crime” et “atteinte aux mœurs”. En sus, il est interdit de paraitre sur le territoire national en dehors du District d’Abidjan.

Yves de M’Bella avait été convoqué, mardi, à la police criminelle sur plainte devant le procureur de la ligue ivoirienne des droits de la femme pour «apologie de crime, attentat aux mœurs relativement à l’émission «télé d’ici vacances » du 30 août dernier. L’émission incriminée a été diffusée à une heure de grande audience entre 18 heures et 19 heures 30 mn.

Une émission qui a soulevé une vaque d’indignation et de condamnation. Ce mercredi, au moment où se déroulait le procès une manifestation de protestation des femmes s’est tenue devant le siège de la télévision NCI à Treichville.

L’animateur qui avait déjà été suspendu à la fois par la direction de la chaine NCI et la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) a présenté sur sa page facebbok des excuses publiques. Expliquant que son intention n’était pas de choquer mais de sensibiliser.

Quant à l’invité Traoré Kader, (le violeur repenti) de l’animateur, il a été condamné à 2 ans d’emprisonnement ferme avec 500.000 FCFA d’amendes et une interdiction de voyage sur le territoire national.

Charlène ADJOVI