@Informateur.info- Ouagadougou, capitale du Burkina Faso a été secouée ce lundi 22 juin 2020 par des manifestations. Des conseillers municipaux issus de l’opposition ont profité d’une session du conseil municipal pour demander le départ du maire de Ouagadougou, Armand Beouindé.

Munis de sifflets et de pancartes, les manifestants ont perturbé la réunion en exigeant la démission du premier magistrat de la capitale cité dans une affaire de conflit d’intérêt où il est question d’achat à crédit-bail de 77 véhicules à une société d’assurance pour le compte de la mairie.

«Mon poste n’entrave en rien une action en justice contre ma personne. C’est par les élections qu’on arrive aux responsabilités, pas par autre chose. Ce n’est pas le maire qui engage les dépenses. Tous les appels d’offres sont sanctionnés par une adoption du conseil municipal», a indiqué le maire en réponse aux accusations selon Burkina 24.

Finalement, la réunion a pu se tenir après l’intervention de la police qui a fait usage de gaz lacrymogènes. Le compte administratif gestion 2019 et le budget supplémentaire gestion 2020 ont été adoptés par acclamations.

Alfred SIRIMA