@Informateur.info- Le président de la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie politique (FIDHOP), Dr Boga Sako Gervais, rentré au pays le 9 juillet 2021 après 10 ans d’exil, a été mis, ce mardi 27 juillet, sous contrôle judiciaire par un juge d’instruction pour des faits liés à “des déclarations au sujet du 3ème Mandat et du CNT”.

Selon un communiqué signé de Mes Roselyne Aka-Sérikpa, Avocat de la FIDHOP et Hervé Gouamené, Avocat personnel de Dr Boga, “rentré d’exil le vendredi 9 juillet 2021, son Président-Fondateur, Dr Boga Sako Gervais, a fait l’objet d’une convocation depuis le 16 juillet devant une juridiction d’instruction à Abidjan”.

Et les conseils de Dr Boga de poursuivre que leur client “s’étant présenté le mardi 27 juillet pour une audition, assisté de ses Avocats Me Roselyne Aka-Sérikpa et Me Hervé Gouamené, le Juge d’Instruction lui a notifié les chefs d’accusation, qui se résument en des déclarations au sujet du 3ème Mandat et du CNT”, expliquent-ils avant de conclure que “Dr Boga Sako Gervais a été donc mis sous contrôle judiciaire et la procédure suit son cours”.

Pour rappel, Me Roselyne Aka-Sérikpa est, également, Vice-présidente de la FIDHOP, chargée des Questions juridiques et judiciaires, Me Gouamené, Conseiller juridique du président de la FIDHOP.

Geneviève MADINA