@Informateur.info- Critiqué la semaine dernière par des mécontents de sa formation politique, le CDP, d’être complaisant avec le régime au pouvoir, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP) a donné de la voix, ce mardi 09 novembre 2021.

En effet, lors d’une conférence de presse animée au siège du CFOP, Eddie Komboïgo a répondu à ces suspicions en déclarant que «le CFOP-BF ne sera jamais complice, ni du président Roch Kaboré ni du gouvernement. Au grand jamais».

Mieux, réagissant à la situation sécuritaire qui met une bonne partie du territoire hors de contrôle de l’Etat, l’opposition politique a lancé un ultimatum au président du Faso.  «Si dans un mois des mesures urgentes ne sont pas prises pour faire face aux crises multiformes que traverse le Burkina Faso, l’opposition politique demandera la démission de Roch Marc Christian Kboré et son gouvernement», a prévenu le Chef de file de l’opposition. Précisant : «Si nous leur donnons un délai, c’est pour qu’ils puissent changer les choses. L’objectif n’est pas de renverser le président mais de ramener la paix au Burkina Faso».

Simples déclarations politiques pour plaire à ses militants où réel projet d’insurrection populaire au cas où les choses demeuraient inchangées au bout de l’ultimatum. Let’s wait and see.

Alfred SIRIMA