@Informateur.info- 55 camions chargés de bœufs en provenance du Burkina Faso et du Mali ont été déchargés, ce dimanche 2 juin 2019, à l’abattoir de Port-Bouët. Des arrivages dont les déchargements ont paralysé durant plusieurs heures la route qui mène vers l’entrée du parc à bétail et l’abattoir. Selon les marchands, ces chargements étaient bloqués aux différentes frontières depuis plusieurs jours en raison de la grève des chevillards.

«Il y a 55 camions qui sont arrivés hier nuit. Ce sont ces camions qui sont en train d’être déchargés ce dimanche. Ce dimanche il y a 66 camions qui ont traversé les frontières et qui descendent vers Abidjan», nous renseigne un membre de la fédération nationale des coopératives de la filière bétail-viande.

Faut-il le rappeler, les chevillards ont levé leur mot de grève le vendredi 31 mai dernier après que la Primature a suspendu l’application de la nouvelle tarification de l’abattage. Un groupe de travail a aussitôt été mis en place le samedi 1er juin à l’effet de proposer au Premier ministre dans un délai d’un mois un prix consensuel de l’abattage.

Dalima Dahoué