@Informateur- Le gouvernement burkinabè fait face à un énième déplacement massif de population après l’attaque de Solhan dans le nord du pays qui a fait 132 morts et 40 blessés dans la nuit du 4 juin dernier.

De fait, à en croire Ousseni Tamboura, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement qui s’exprimait ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres, «les personnes déplacées internes à Sebba suite à l’attaque de Solhan sont au nombre de 7.644, dont 5 415 enfants, environ 1052 ménages».

Ces derniers ont reçu, lundi, la visite du Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré qui s’y est rendu pour traduire les condoléances et la compassion du gouvernement aux parents des victimes et aux déplacés internes.

Le pays des Hommes Intègres enregistre à ce jour plus de 1,1 million de déplacés internes liés au terrorisme. Le gouvernement est à la fois confronté à l’insécurité et à une crise humanitaire sans précédent.

Alfred SIRIMA