@Informateur.info- La Plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) a dénoncé, vendredi, la décision du Chef de l’État, Alassane Ouattara, de briguer un troisième mandat, annoncé, jeudi soir, dans son message à la Nation, veille de la fête nationale de la Côte d’Ivoire.

Dans une déclaration transmise à Informateur.info, Armand Ouégnin, le président d’EDS estime que “cette décision extrêmement grave qui aurait dû intervenir en d’autres circonstances voire devant les instances du RHDP son parti, est non seulement en contradiction avec sa parole donnée solennellement le 5 mars 2020 devant le peuple, à travers sa représentation nationale, mais aussi et surtout une violation flagrante de la Constitution de notre pays qui ne lui permet pas de faire plus de deux mandats à la tête de l’Etat”.

En désapprouvant totalement “cette nième violation de la Constitution”, poursuit M. Ouégnin, “EDS entend se donner les moyens démocratiques et légaux pour ne pas laisser prospérer cette autre forfaiture”, écrit-il.

Par ailleurs, “EDS invite le valeureux peuple de Côte d’Ivoire à demeurer confiant et serein”.

Après, deux mandats successifs, le Président Alassane Ouattara a renoncé à sa parole en déclarant sa candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Geneviève MADINA