@Informateur.info- 24 heures après l’investiture du président-candidat, Alassane Ouattara par le RHDP pour la présidentielle d’octobre prochain au stade Félix Houphouët Boigny, des manifestations ont eu lieu, ce dimanche 23 août 2020, à Korhogo.

Plusieurs dizaines de manifestants ont pris les rue de Korhogo, pancarte en main pour dire Non au 3é mandant de Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre. Contrairement à d’autres villes, les manifestants n’ont pas été empêchés par les forces de l’ordre.

A(re)lire Attaque meurtrière de son meeting à Korhogo : Le Raci élève Soro Kognon au statut de martyr

Fief de l’ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ex-candidat du RHDP décédé le 8 juillet dernier, les manifestations de protestation contre le 3é mandat du président sortant dans la capitale du Poro revêt tout un symbole et marque un tournant dans cette cité qui était jusque-là considéré comme une chasse gardée du pouvoir.

Pour rappel, le 7 juillet 2018, un jeune étudiant du nom de Soro Kognon, militant du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) avait été assassiné à l’arme blanche par des individus qui n’avaient pas visiblement intérêt à voir un mouvement d’opposition proche de Guillaume Soro prendre racine dans la ville. Soro Kognon a été tué alors que le RACI organisait un meeting à Korhogo.

Cette mort tragique avait laissé une mauvaise image du pouvoir et des autorités administratives à sa solde dans l’opinion.

Charlène ADJOVI