Acteurs et partenaires du monde du transport ont jugé positif le bilan de Quipux Afrique au cours de la traditionnelle réunion annelle de rentrée de ladite société. Cette réunion s’est tenue à la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Yamoussoukro, le samedi 4 février dernier en présence de son directeur général, des fournisseurs et partenaires.
En effet, la société Quipus Afrique qui est une filiale du groupe Quipux, implanté en Côte d’Ivoire depuis 2013 est l’opérateur technique du centre de gestion intégrée (CGI) du ministère des transports retenu par appel d’offres international en raison de la qualité de ses offres.
Cette entreprise ayant pour champ d’action, la conception, l’ingénierie, le financement, la mise en place et l’exploitation d’un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités du transport routier en Côte d’Ivoire, fait aujourd’hui la fierté de sa tutelle, le ministère des transports.
La mission de service public assignée a cette entreprise qui vise l’exploitation d’un système intégré en vue de la délivrance des titres de transport terrestre, lui a été confiée par l’Etat de Côte d’Ivoire comme mentionné plus haut, suivant une convention de concession en date du 23 avril 2013. Cela, afin de constituer une base de données unique, fiable et sécurisée qui regroupe les registres des conducteurs, des véhicules et des transporteurs.
L’évaluation de toutes ces activités a abouti à un bilan plus que satisfaisant dans l’ensemble de toutes les opérations, ce qui a été annoncé à cette édition 2017 de la « Réunion de rentrée » par la Direction Générale.
Il convient à cet effet de dire que la Direction Générale entre autres actions, a investi pour la bonne marche de l’entreprise, la bagatelle d’un peu plus d’un milliard deux cent millions de francs CFA (1 200 000 000 f CFA) au titre de l’année 2017.
A en croire le Directeur Général de Quipux Afrique, Ibrahima KONE, cette société à participation financière de l’Etat sera désormais orientée vers la réduction des délais d’acquisition des documents et la mise en place d’un système d’information pour améliorer la fluidité routière dans notre pays.

Armand Koffi

Correspondant Régional

Articles connexes

Leave a comment