L’installation du Sénat va booster le transfert effectif de la capitale politique à Yamoussoukro. C’est le constat fait par la population. Cette installation aura lieu ce jeudi 12 avril 2018.
Evènement exceptionnel et heureux. Les populations de la capitale politique ivoirienne se préparent avec ferveur pour accueillir la nouvelle institution de la 3ème République, le Sénat. Le siège de cette prestigieuse institution est prévu à 500m de la Basilique Notre Dame de la Paix, au quartier « Riviera. » Mais en attendant l’installation officielle dans l’enceinte du siège en réhabilitation, une grosse villa duplexe offerte par l’un des fidèles compagnons du président Houphouët-Boigny, Aboulaye Diallo, les habitants constatent, avec joie, le début des travaux d’embellissement de leur ville. Cet évènement qui sera couplé avec la tenue du Conseil des ministres a occasionné la réhabilitation des voies dégradées de la capitale politique soit 38km à revêtir. Tout a commencé le lundi 9 avril dernier par la voie qui ceinture la Fondation Félix Houphouët-Boigny, ensuite, celle qui part de la A3 à partir du carrefour de la banque Atlantique en direction de la Fondation via la clinique Walè, au quartier dioulabougou. L’entreprise en charge de la réhabilitation des voies est à pied d’œuvre pour offrir une artère aux normes aux usagers de la route de la ville natale du père de la Nation. A la Fondation où doit se tenir ce mercredi 11 avril 2018, le Conseil des ministres, tout a été passé au peigne fin pour un environnement sain. La salle du conseil sis non loin du bureau du président de la République au 3ème étage, dans l’enceinte de la Fondation, la salle de presse entièrement équipée des ordinateurs de dernière génération. Le 2ème adjoint au maire Koné Ibrahim interrogé sur les travaux de la voirie a indiqué que c’estt par manque de budgét et de ressources nécessaires que les travaux d’entretien n’ont pas vite commencé. Aujourd’hui dit-il, c’est chose faite et d’ici la tenue de ces deux importants évènements les travaux prendront fin. Estimant également que l’installation du Sénat à Yamoussoukro, va booster les travaux du transfert de la capitale. « Avec l’avènement du Sénat à Yamoussoukro, le transfert de la capitale sera effectif», a-t-il affirmé. Aussi, dira-t-il, l’emploi et l’autonomisation des femmes et jeunes seront pris en compte. Pour les populations, restaurateurs, opérateurs économiques et hommes politiques toutes obédiences confondues, l’installation du Sénat à Yamoussoukro va permettre de faire bouger beaucoup de choses. A commencer par le transfert de la capitale politique, la réhabilitation des rues, la construction des usines pour offrir de l’emploi aux jeunes. A les en croire, Yamoussoukro va renaître et retrouver son lustre d’antan.

Armand Koffi

Correspondant Régional

Articles connexes

Leave a comment