Yamoussoukro: Le cri du cœur de l’APEDY

Yamoussoukro: Le cri du cœur de l’APEDY

30
0
PARTAGER

La présidente de l’association des parents d’enfants en difficultés (APEDY), Soro Nonfara lance un cri du cœur, aussi bien aux gouvernants qu’ aux personnes de bonne volonté, pour une  prise en charge médicale des enfants en difficultés. Elle souhaite aussi que le  ministère de la santé organise  des consultations groupées et de proximité. Enfin, elle  attire l’attention du ministère de l’éducation nationale,  de l’enseignement technique et de la formation professionnelle quant à la réinsertion sociale de ces enfants. Cette adresse de la  présidente de l’APEDY s’est faite, lors de la cérémonie de remise d’un don de 200.000F par Kalou Bonaventure, le mardi 18 avril dernier. Il faut noter que L’APEDY a été mise sur pied le 15 décembre 2016, et comprend  30 membres, tous parents d’enfants handicapés. Selon la présidente, le coût d’une prise en charge mensuelle et par enfant est de 80.000 F hormis les charges médicales simples qui s’élèvent à 20.000f. Les séances d’orthophonie s’élèvent à 15000f par semaine. Quant au volet alimentaire, il faut débourser la somme de  40.000F par mois. Enfin, la présidente de l’APEDY n’a pas omis de souligner le manque de neurologue et d’ d’orthopédiste à Yamoussoukro pour un meilleur suivi des enfants. En outre, elle plaide pour l’obtention d’un siège,  et surtout, l’insertion sociale par la  scolarisation  dont le coût est évalué à 200.000fcfa. La cerise sur le gâteau, serait l’obtention d’un véhicule de liaison et de  moyens de communication.

Armand Koffi

Correspondant Yakro

 

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE