@Informateur.infoTrois semaine après l’entrée en grève des agents du ministère de l’intérieur en Côte d’Ivoire, la sous-préfecture de Yamoussoukro reste fermé jusqu’à ce jour. Informateur.info y a fait un tour, ce mercredi 28 novembre. Les bureaux sont fermés et l’institution présente l’image d’un groupe scolaire en pleine vacance.

 

Selon quelques grévistes rencontrés dans les environs le gouvernement n’a pas encore donné suite à leurs préoccupations. Il s’agit, entre autres, de l’augmentation de leur indemnité de logement. Actuellement cette indemnité serait de 20.000 FCFA. «Il n’existe plus ici à Yamoussoukro une maison de 20.000 FCFA par mois», fait remarquer l’un d’eux. Ce dernier précise que la grève est illimité jusqu’à la satisfaction des revendications de leur syndicat.

 

Pendant que les agents observent la grève, ce sont les populations qui en paient un lourd tribut. Car, il est impossible, depuis trois semaine que dure cette grève, de se faire établir le moindre document dans cette sous-préfecture. Jusqu’à quand va encore dure cette situation? C’est la question que se pose les populations.

 

Armand Koffi


Correspondant régional

Articles connexes

Leave a comment