198.600 étudiants enrôlés et 54413 cartes déjà retirées, soit un taux de 58%. Un coût global de 15 millions dont 11 millions assurés par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) et 32.000 actes médicaux enregistrés, 8 centres de santé opérationnels sur neuf prévus. Tel se présente le bilan de la phase expérimentale de la CMU (Couverture maladie universelle).

Le  séminaire-bilan de la phase expérimentale de la CMU a ouvert ses portes ce jeudi 11 janvier 2018 à l’Institut Polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. A l’occasion, le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM) Bamba Karim, a indiqué qu’au total 26 centres de santé sont opérationnels sur l’ensemble du territoire. Au niveau de la phase expérimentale, sur 9 centres, huit (8) ont ouvert leurs portes et sont fonctionnels au sein des Universités et Grandes écoles. Dans les jours qui viennent, assure-t-il, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, va procéder à la remise des clés du centre de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Ce qui portera l’effectif à neuf (9) centres au niveau universitaire et Grandes écoles. Précisant que cet atelier a pour objectif d’établir un bilan exhaustif des activités et résultats de la mise en œuvre du projet. Il permettra d’évaluer l’ensemble du dispositif de gestion de la CNAM, afin d’assurer une meilleure gestion des assurés de la couverture maladie universelle (CMU.) Selon Mme Koné Karidja (directrice de l’affiliation à la CNAM) la distribution des cartes assurances maladies aux étudiants a démarré le 18 avril 2017 et le lancement des prestations a été fait le 25 avril de la même année à l’Université Nangui Abrogoua. A ce jour, dit-elle, avec l’enrôlement effectué, on est à 198600 étudiants enrôlés. Concernant la distribution des cartes, on enregistre 54413 étudiants qui ont pu retirer leurs cartes. A l’en croire, la CMU ne se limite pas à la phase expérimentale. Après la phase expérimentale, les étudiants peuvent continuer de retirer leurs cartes. Mais indique-t-elle, « nous insistons et appelons les étudiants qui ne se sont pas encore fait  enrôler, qu’ils le fassent le plutôt possible et que ceux qui  se sont  enrôlés viennent retirer leurs cartes. Le taux des cartes retirées est de  58% a souligné la directrice. En perspective, la direction de l’assurance maladie universelle entend étendre ses activités à d’autres couches de la population. Cet atelier va permettre de faire des analyses et critiques afin de corriger les imperfections en vue de poursuivre les activités de la structure. Pour Dr Brou Christian, coordonnateur du projet, à propos des prestations, 8 huit (centres) ont été inaugurés. A ces prestations, il faut ajouter deux centres au niveau des établissements publics et deux CHU au niveau des hôpitaux. Le bilan des huit premiers mois de la phase expérimentale va permettre de tirer les leçons et de diagnostiquer les difficultés rencontrées et de faire des recommandations. 32.000 actes médicaux reçus par les étudiants. Au niveau des médicaments, on a un coût moyen d’ordonnance de 450F et les étudiants paient en moyenne 150f pour les frais de pharmacie et pour chaque soin. Globalement, les prix sont accessibles et répondent aux objectifs du gouvernement.  Le coût total des prestations pendant cette période est de 15 millions de FCFA dont 11 millions assurés par la CNAM. Après cette phase expérimentale, les étudiants seront appelés, comme tout ivoirien, à payer la somme de 1000FCFA.

Armand Koffi

 

 

Articles connexes

Leave a comment