Deux morts dont un au centre hospitalier régional où il avait été évacué dès les premières heures après l’effondrement de l’immeuble le mercredi 13 juin 2018. L’autre a été retrouvé mort par étouffements tard dans la nuit du mercredi à jeudi 14 juin 2018. Ce sont les premiers morts signalés de ce drame sans précédent dans la capitale politique ivoirienne.

Il faut signaler que les recherches se sont poursuivies jusqu’à 2heures du matin dans la nuit du mercredi à jeudi. Elles ont bel et bien repris ce jeudi parce les pompiers n’arrivent pas à enlever les gravas.

Les populations venues nombreuses pour les aider à enlever les briques et gravas ont été tenues loin des lieux par les forces de l’ordre.

Selon des éléments des pompiers on entend plus les cris de ceux qui étaient bloqués au sous-sol de l’immeuble éffondré.

Rappelons que la construction de cet immeuble qui était au 4ème étage ne répondait pas aux normes légales de la construction avait tenu à préciser le directeur régional de la construction interrogé.

Armand Koffi

Correspondant Régional

 

Articles connexes

Leave a comment