En marge de la visite d’Etat de SEM Alassane Ouattara à Beijing en République populaire de Chine, la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, a rencontré ce vendredi 31 août 2018,  la fédération nationale des femmes de Chine à son siège.

Crée par le Parti communiste chinois en 1949, cette fédération est la seule organisation chinoise censée représenter  la cause des femmes.  En 2010, cette organisation comptait  90 000 fonctionnaires. La Présidente de cette puissante organisation, Madame Shen Yueyue a dit toute la joie de son organisation de recevoir le couple présidentiel ivoirien à Beijing et s’est surtout félicitée  des bonnes relations entre la Côte d’Ivoire et la Chine.

«Nous avons beaucoup d’admiration pour ce que vous faites pour les femmes et les enfants», n’a cessé de répéter Madame Shen Yueyue au nom de la délégation qu’elle conduisait, à l’endroit de Madame Dominique OUATTARA. Elle a surtout souhaité que le forum que la Première Dame de la Chine  organise le 04 septembre prochain sur le SIDA soit une source d’inspiration pour la Première Dame ivoirienne.Elle a  révélé, avec des chiffres à l’appui, que les femmes, les enfants et l’élimination de la pauvreté sont au cœur de la lutte du Parti communiste Chinois.

Madame Dominique Ouattara a, pour sa part,  indiqué qu’il existe beaucoup de similitudes entre les femmes chinoises et  les femmes ivoiriennes non sans saluer l’engagement de la fédération nationale des femmes de Chine.

Par ailleurs, la Première Dame de Côte d’Ivoire, a expliqué aux représentantes de la fédération le sens de son engagement humanitaire à travers la Fondation Children Of Africa, sa lutte contre le travail des enfants, l’autonomisation de la femme avec le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) avec ses plus de 140 milles bénéficiaires et son titre d’Ambassadeur    spécial de l’Onusida pour l’élimination et la transmission mère-enfant du SIDA. La Présidente de la Fondation Children Of Africa a tenu à souligner que depuis l’ascension de son époux à la magistrature suprême, elle a quitté le monde des affaires  pour se consacrer exclusivement à l’humanitaire.

Les deux délégations ont échangé des cadeaux en signe de souvenirs et d’amitié.

Après cette rencontre avec la fédération nationale des femmes de Chine, Madame Dominique Ouattara a visité la célèbre «Cité interdite» de Beijing appelé aussi le Palais impérial. Un site historique à découvrir.

 

Sercom 1ère Dominique Ouattara

Articles connexes

Leave a comment