@Informateur.info- Un séminaire de réflexion sur les procédures de délivrance des titres du transport routier a eu lieu du 30 novembre au 1er décembre 2018 à Yamoussoukro. Ces assises organisées par le ministère du transport et les partenaires comme Quipux Afrique et le Centre de gestion intégré (CGI) avaient pour thème : «Enjeux et perspectives liés à la modernisation des procédures de délivrance des titres du transport routier en Côte d’Ivoire». On notait à cette rencontre la présence effective des représentants de l’administration des transports et des administrations qui interviennent dans le processus de traitement et de contrôle des titres des parquets, de l’opérateur technique du Centre de Gestion Intégrée (CGI) et des représentants des collectivités territoriales.

 

Au centre des discutions et échanges les questions liées au   cadre   institutionnel, aux   avantages  de l’interconnexion  de  l’ensemble  des  parties  prenantes  dans  le  processus de traitement et de la délivrance desdits titres  et les procédures de gestion. Le  directeur général de Quipux Afrique, cheville ouvrière de cet atelier, Ibrahima  Koné,  a  instruit  les  participants sur  le bien  fondé  de  l’introduction  des TIC dans ce pan important de l’économie. Il a exprimé ses attentes pour interconnecter l’ensemble des parties prenantes à la plateforme intégrée du  ministère  des  transports  en  vue  de  faciliter  d’avantage  l’accès  aux documents  de  transports  des  usagers.

 

Selon  lui,  la mutualisation  des moyens  de  toutes  ces administrations  pourra  favoriser  la  mise  en  place d’un  écosystème    permettant  de  résoudre  les  problématiques  liées  à  la  mobilité urbaine et à la sécurité routière. Le directeur de cabinet du ministre du transport, Benjamin   Soro,  a rappelé l’importance de  ce séminaire dans la recherche  de  solutions  durables  aux  problèmes  récurrents  de  fraude  sur les   documents   du   transport   routier.   Il   a   également   indiqué   aux participants  l’attente  des  Ivoiriens,  à  savoir,  des  solutions  pour  faciliter l’accès aux différents titres du transport routier. Il les a, par ailleurs, invités à la  recherche  de  mesures  visant  l’amélioration  des  conditions  de  vie  des populations.  Aussi, a-t-il saisi l’opportunité pour  saluer l’approche inclusive utilisée dans la préparation et l’organisation du séminaire qui  facilitera la mise en œuvre des recommandations qui en résulteront.

 

Au titre des recommandations, il a été retenu que l’opérateur du Ministère des Transports devra s’équiper de terminaux mobiles. Les personnes désireuses de se faire représenter lors d’une formalité de  mutation  sont  désormais tenues  de  se  présenter  en  personne  devant  les services  compétents  intervenant  dans  la  procédure  de  mutation. A défaut, elles devront présenter une procuration spéciale délivrée par un juge en lieu et place de celle délivrée par les Mairies. Toutes  les  administrations  publiques intervenant  dans  la  procédure de   mutation   sont   obligatoirement   tenues   de   procéder   à   une analyse  sérieuse  des  documents  fournis  par  les  usagers  avant  de mettre en œuvre leurs diligences. Il   a été aussi recommandé   la   mise   en   place   d’une   interconnexion   des Administrations   publiques   intervenant   dans   les   procédures   de délivrance  des  titres  de  transport  en  général  et  dans  la  procédure de mutation en particulier.

 

Armand Koffi

Correspondant régional

 

Articles connexes

Leave a comment