C’est un livre qui ose. Un livre qui épouse l’actualité politique en Côte d’Ivoire et plus précisément la guère de succession ouverte depuis la réélection du président Alassane Ouattara en octobre 2015 et qui s’accentue à l’approche de 2020. Alors que des stratégiques machiavéliques se conçoivent dans les chapelles politiques, Alexandre Lebel Ilboudo plante le décor des antagonismes dans la formation politique du chef de l’Etat. Le Rassemblement des Républicains (RDR). En point de mire, Guillaume Soro, président de l’Assemblée Nationale à qui Alassane Ouattara a enlevé le dauphinat constitutionnel et remis à d’autres au nom d’un arrangement politique avec son allié du PDCI-RDA. Oubliant que les arrangements politiques  de la décennie dernière a plus rendu service à ses auteurs qu’au pays qui en a pâti.

Avec courage le journaliste écrivain décrit des faits avec une dose de révélations et commente des décisions égoïstes, ingrates et aux antipodes de la morale politique. Mieux, il y dresse le portrait des prétendants déclarés ou non à la présidentielle et invite les électeurs de tous bords  au vote utile en évitant surtout de suivre moutonnement des mots d’ordre de partis politiques en déphasage avec le vécu quotidien des militants au nom desquels ils se prévalent. Un livre à lire absolument après celui sur le Moogo Naaba paru en janvier 2017.

Tassigny Auriol

 

Articles connexes

Leave a comment