@Informateur.info- Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé ce mardi 4 décembre 2018, un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants prévue pour le 1er janvier, afin de tenter d’apaiser la fronde des «gilets jaunes».

 

En effet, depuis Matignon le Premier ministre français a annoncé, entre autres, la suspension pendant six mois de la hausse de la taxe carbone, de la convergence diesel-essence et de la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier, le renoncement temporaire, pour une durée de six mois, à l’alourdissement des conditions de contrôle technique sur les automobiles qui était prévu pour l’an prochain, et pris l’engagement qu’il n’y aura pas de hausse du tarif de l’électricité d’ici à mai 2019.

 

Par ailleurs, Edouard Philippe  a annoncé l’ouverture, du 15 décembre au 1er mars, d’un «large débat sur les impôts et les dépenses publiques» qui aura lieu au niveau national et sur tout le territoire. «Ce débat devra déboucher sur des solutions concrètes», a-t-il rassuré. «C’est maintenant le temps du dialogue», a conclu le chef du gouvernement.

 

Yannick Kobo

Articles connexes

Leave a comment