Le directeur régional de la province de la Kompienga, Karim Drabo, a exprimé sa préoccupation empreinte de pessimisme, face à la situation sécuritaire de plus en plus dégradée de la région sur sa tutelle, ce mardi 4 septembre 2018. Et ce, à travers un courrier adressé au directeur général de la police nationale du Burkina Faso.

 

Selon le directeur régional de la province de la Kompienga, suite aux différentes attaques terroristes survenues dans sa région en juin dernier, la situation est inquiétante, avec la présence persistante d’hommes en armes, comme indiqué par ses sources d’informations. Et cela, en dépit d’une opération conjointe menée par les forces de défense et de sécurité.
Ainsi, à en croire le premier responsable de cette province, « si des actions vigoureuses de riposte ne sont pas mises en œuvre diligemment, les assaillants auront le temps de s’installer ».

 

C’est pourquoi, il interpelle les autorités burkinabè, afin que soit implanté un détachement militaire sur l’axe stratégique (sic) de la province de la Kompienga, qui partage ses frontières avec le Bénin et le Togo. Il souhaite par ailleurs, « une intervention aérienne pour déloger les assaillants de leurs cachettes, car si rien n’est fait sous peu, la situation sécuritaire pourrait se dégrader davantage et impacter négativement sur la vie sociale et économique de la province ».

 

Yannick Kobo

Articles connexes

Leave a comment