Les deuxièmes assises du médicament et des produits de santé viennent de se tenir à Rabat, au Maroc. Cette importante réunion internationale était consacrée pour sa deuxième édition à la lutte contre les médicaments falsifiés en Afrique. L’ouverture de cette cérémonie placée sous le haut patronage de sa Majesté le Roi Mohamme VI, a été faite par Monsieur le Ministre de la Santé du Royaume du Maroc.

Dr Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire a conduit une délégation constituée de la Directrice générale du Centre National de Radiothérapie Alassane Ouattara et du Directeur général de la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique de Côte d’Ivoire. Des communications situant l’importance du sujet, il ressort qu’au niveau mondial, dix (10%) des médicaments commercialisés sont des faux médicaments et que ceux-ci sont à la base de 700 millions de décès par an. C’est dans ce contexte que les Etats Africains, conscients de la nécessité d’une démarche synergique pour endiguer ce fléau, se sont réunis à Rabat pour s’accorder sur les actions à mener dans cette perspective. Par ailleurs, au cours d’une interview d’une quinzaine de minutes accordée à la chaine de télévision nationale marocaine MEDI 1 TV, l’expérience et les progrès réalisés par la Côte d’Ivoire en la matière ont été présentés par la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique notamment en termes d’organisation de la lutte, de régulation et d’actions répressives. La première journée s’est achevée par une cérémonie de signature de la déclaration de Rabat relative à la lutte concertée contre les médicaments falsifiés en Afrique par les dix (10) Ministres de la Santé présents. En marge de cette cérémonie, dans le cadre d’un appui technique au démarrage des activités du Centre National de Radiothérapie Alassane Ouattara, et avec le soutien de la Fondation Lalla Salma, une convention de partenariat entre les Ministres de la Santé du Royaume du Maroc et de la Côte d’Ivoire a été signée.

Tassigny Auriol

Articles connexes

Leave a comment