Le président Alassane Ouattara, fils de la région du N’Zi sera très bientôt célébré par les siens à Dimbokro. L’annonce a été faite par la présidente du comité d’organisation, Pr. Ly-Ramata Bakayoko, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en mission dans ladite région.

Les filles et fils de la région du N’Zi (Dimbokro, Bocanda, Kouassi Kouassikro) ont décidé de célébrer le président Alassane Ouattara, pour lui exprimer leur attachement et soutien indéfectible. Aussi et surtout, pour marquer leur adhésion à toutes les actions de paix et de développement qu’il mène à la tête du pays depuis son accession au pouvoir d’Etat. La nouvelle a été rendue publique par la présidente de la cérémonie d’organisation, Mme la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Ly-Ramata Bakayoka le samedi 9 juin 2018 à Dimbokro, chef lieu de région. Cette réunion préparatoire a vu la participation d’un parterre de cadres, d’élus, des représentants des partis politiques (PDCI, RDR, UDPCI, MFA) de guides religieux, de chefs traditionnels de la région, du corps préfectoral, des associations féminines. Mme la ministre présidente du comité d’organisation a informé que depuis plusieurs mois à Abidjan, des réunions ont été tenues et ont permis de mettre en place dix (10) commissions qui, actuellement sont au travail pour donner un cachet particulier à ce grand et historique évènement. Cette rencontre a eu deux temps forts. Chacun des présidents des commissions a fait le point des activités à l’auditoire afin que tous, soient au même niveau d’information. Parmi ces points, on note la présentation de la commission mobilisation et transport dirigée par le député Yao Séraphin de l’UDPCI qui a lancé un appel à tous et a précisé que vu l’importance de l’évènement, sa commission est ouverte à toute bonne volonté. L’autre temps fort a été la présentation du pagne qui porte le slogan : «Le N’Zi uni autour de son digne fils Alassane Ouattara, avec l’effigie du président de la République». Car n’oublions pas, le chef de l’Etat est né à Dimbokro où il a fait ses premiers pas et a fréquenté l’école primaire. Le prix d’un complet composé de trois morceaux de pagne est fixé à 7500 francs. A peine présenté, de nombreuses personnes ont commencé à s’en procurer. Le budget dont le montant n’a pas été annoncé, selon Pr Ly-Ramata, est déjà bouclé, en attendant que le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, puisse communiquer la date de la cérémonie. Quant à la raison profonde de cet hommage, Ly-Ramata Bakayoko a égrené de nombreuses actions de développement réalisées par le chef de l’Etat. Entre autres réalisations, des infrastructures routières (le pont de Bouaflé, le pont Henri Konan Bédié à Abidjan, l’achèvement du bitume de l’autoroute du Nord jusqu’à Yamoussoukro). Autres infrastructures, la construction du barrage hydraulique de Soubré, l’ouverture des universités au niveau de l’intérieur du pays (Man, Korhogo), la construction des collèges de proximité sur toute l’étendue du territoire national, et le repositionnement de la Côte d’Ivoire au plan international, etc. Cet évènement pour elle, doit être un défi à relever car Alassane Ouattara est non seulement un digne fils de Dimbokro par ricochet, fils du N’Zi qui entend opérer un second miracle ivoirien avec l’émergence à l’horizon 2020. Aux responsables des différentes commissions en général et particulièrement à ceux de la restauration et de la mobilisation, elle a lancé un message appuyé, afin que ce jour, personne ne soit lésé, ni se fasse conter les faits.

Armand Koffi
Correspondant régional

Articles connexes

Leave a comment