@Informateur.info- La Commission électorale indépendante (CEI) dont la légitimité est très contestée sera reformée conformément au vœu de l’opposition ivoirienne et aux recommandations de la Cour Africaine des Droits des peuples. Le chef de l’Etat a décidé de donner suite à cette requête qui constituait jusque-là la pomme de discorde entre l’opposition et la majorité présidentielle.
«La nouvelle composition de la Commission électorale indépendante, pour prendre en compte les recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’homme et des peuples, sera effective pour les élections de 2020», a rassuré Alassane Ouattara dans son discours à la nation du 31 décembre 2018. Et de préciser : «J’ai instruit le Premier ministre à l’effet d’inviter dès le mois de janvier 2019, les responsables des partis politiques à se joindre au gouvernement en vue du réexamen de la composition de la commission électorale indépendante, comme je l’avais annoncé le 6 août dernier»

Le Chef de l’Etat a également indiqué dans son discours à la nation que la Côte d’Ivoire «n’est forte que lorsque tous ses enfants vivent dans l’union et la discipline». Il a aussi accordé la grâce présidentielle à 2532 détenus.

 

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment