Depuis quelques temps, le landerneau politique national est marqué par l’appel au pardon et à la réconciliation  lancé par le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, à ses compatriotes.

Promoteur du Groupe de presse en ligne et d’édition LebelEditions, le journaliste-écrivain Alexandre Lebel Ilboudo qui était l’invité du ‘’Facebook live’’ sur  Poleafrique.info, ce vendredi 30 juin2017, a exhorté les Ivoiriens à adhérer à l’appel de Guillaume Soro. Puisque, pour lui, cet appel est un signal fort qui devrait parler à chaque Ivoirien, surtout aux exilés pro-Gbagbo qui sont en attente de telles initiatives. «Qui mieux que Soro pouvait lancer un tel appel ?» s’est interrogé à haute voix l’invité de ‘’Facebook live’’. Il estime qu’en sa double qualité de témoin et d’acteur important du drame ivoirien, l’ancien Secrétaire général des Forces Nouvelles est la personne idoine pour donner le la et concrétiser le désir de réconciliation et de paix de ses concitoyens. C’est pourquoi, Alexandre Lebel voudrait voir ces derniers transcender les considérations politiciennes pour ne voir que l’intérêt supérieur de la Nation qui commande de tous et de chacun d’aider au retour de la concorde et de la fraternité entre les Ivoiriens. Le lauréat 2010 du Prix CNN en journalisme d’investigation pense,  par conséquent,  que ceux qui excipent du fait que le président de l’Assemblée nationale a conduit une rébellion pour lui dénier le droit d’être un ‘’faiseur’’ de paix, n’ont rien compris et rament à contre courant. Car pour l’orateur, la rébellion ne fut qu’une ‘’séquence’’ dans la vie de la Nation ivoirienne, il est donc contreproductif de se fixer là-dessus au détriment de l’avenir de la Côte d’Ivoire qui a besoin de l’apport de tous ses enfants pour réussir le pari de l’émergence.Lire la suite sur lageneraledepresse.net

Articles connexes

Leave a comment