Deux jours de deuil national ont été décrétés par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), à compter du lundi 8 au mardi 9 janvier 2018. Ce, en hommage aux victimes des inondations et glissements de terrain qui ont fait 44 morts, à Kinshasa.

Des inondations et glissements de terrain on fait ces derniers jours de nombreux morts et d’importants dégâts matériels, à Kinshasa, la capitale de la RDC. Selon un bilan définitif dressé par le gouvernement, dix quartiers sont privés d’électricité, plus de 5.000 habitations inondées, dont un orphelinat. A cela s’ajoute également des routes coupées et des ponts dévastés. Par ailleurs le gouvernement provincial a décidé lors d’une réunion d’urgence, vendredi 5 janvier 2018, d’apporter un soutien financier aux victimes. Il s’agit de la prise en charge des frais liés à l’enterrement des morts, des travaux de réhabilitation de ponts, d’urgence, de routes, et autres.

Outre les inondations et les glissements de terrain qui font ravage à Kinshassa, soulignons qu’une épidémie de choléra touche aussi la capitale de la RDC, ainsi que d’autres villes de l’intérieur du pays. Cette épidémie a, par ailleurs, fait selon un bilan partiel, 1.132 morts, depuis juillet 2017.

Georges Kouamé

Articles connexes

Leave a comment