Le Somaliland organise ce lundi 13 novembre 2017 l’élection présidentielle, pour désigner son nouveau président. Le président sortant, Ahmed Silanyo a décidé de ne pas se représenter.

Les électeurs auront à choisir entre trois candidats en lice pour succéder au chef d’Etat sortant. Pour le Somaliland, l’enjeu est avant tout le maintien d’un climat de paix et de stabilité du territoire. Le nouveau président doit donc trouver des compromis et arriver à obtenir un équilibre à travers un consensus. Qui sont les trois «prétendants» ?

Adoubé par le président Silanyo, Musa Bihi représente’’ Kulmiye’’, le parti de la majorité. Ancien militaire, il a fait ses classes dans l’ex-Union soviétique avant de devenir pilote de l’armée de l’air.

Face à lui, Abdirahman Mohamed Abdullahi, poids lourd de l’opposition et ancien président de l’Assemblée du Somaliland. Il porte les couleurs du mouvement Waddani.

Enfin, Faisal Ali Warabe est le petit poucet de cette élection. Cet ingénieur formé en ex-URSS et en Finlande.  Candidat pour la troisième fois, il représente  son parti l’UCID.

Notons que le Somaliland  est un territoire de 4 millions d’habitants, ancienne colonie britannique,  qui s’est déclaré indépendant de la Somalie en 1991 après dix ans de guerre civile. Mais depuis, il n’est pas reconnu par la communauté internationale. Pour autant, il vit en autonomie et en paix.

Yannick Kobo

 

Articles connexes

Leave a comment