@Informateur.Info- Maurice Kamto, l’un des principaux candidats à l’élection présidentielle camerounaise qui s’est déroulé hier dimanche a revendiqué, ce lundi 8 octobre 2018, sa victoire face au président sortant Paul Biya.
«J’ai reçu mission de tirer le penalty, je l’ai tiré et je l’ai marqué», a déclaré l’ancien ministre de la Justice lors d’une conférence de presse. Et d’ajouter: «J’ai reçu du peuple un mandat clair que j’entends défendre jusqu’au bout».

Par ailleurs, il demande au président sortant, Paul Biya d’organiser les conditions d’une transmission pacifique du pouvoir.
Ancien ministre délégué à la Justice et avocat, Maurice Kamto, 64 ans, est président du mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Deux jours avant le scrutin, un autre opposant, Akere Muna, avait retiré sa candidature en sa faveur afin de barrer la route à Paul Biya, au pouvoir depuis près de trente-six ans. Arrivé en tête dans plusieurs bureaux de vote de Yaoundé et Douala, selon les premiers décomptes partiels relayés par des militants d’opposition sur les réseaux sociaux, Maurice Kamto a dénoncé de multiples cas de fraude orchestrée par le pouvoir.

 

Yannick Kobo

Articles connexes

Leave a comment