Après la formation du gouvernement Gon III, les observateurs de la vie politique ivoirienne sont perplexes et s’interrogent mezza voce :  Ouattara n’a-t-il pas été trop loin en mettant au sein de l’équipe gouvernementale ceux qui ont bravé l’autorité de son aîné Bédié ? N’a-t-il pas de facto rendue improbable la création du parti unifié dont il a fait pourtant la fin ultime de son action ?

Dire que le président Bédié ne décolère après la formation du gouvernement Gon III serait une périphrase. Le moins que l’on puisse affirmer, c’est qu’il prend sans aucun doute cette affaire comme un affront et une atteinte à son autorité. Puisque les ministres dont il ne voulait pas ont été gardés au gouvernement. Pis, Felix Anoublé, l’ancien délégué pdci qu’il avait démis de ses fonctions a été promu Secrétaire d’Etat par son cadet Alassane Ouattara. Sans parler du truculent Adjoumani Kouassi qui n’a pas été inquiété. Le message subliminal que recèle tout cela n’a certainement pas échappé à N’Zueba. Il sait désormais qu’entre son cadet et lui, le duo a viré au duel et qu’aucun faux pas ne sera permis. C’est maintenant chacun pour ses intérêts et que vogue la galère !  Ce qu’avaient annoncé les ‘’ Cassandre » dès la formation du Rhdp en mai 2005 serait-il en train de se réaliser ?

En effet, de nombreux observateurs, sans parler des adversaires de ce groupement politique, avaient dénoncé un ‘’ marché de dupes » ou une alliance contre nature vu l’ancien antagonisme entre Bédié et Ouattara.Pourtant, les intéressés avaient, comme dans un pas de deux, rassuré leurs militants et partisans, déclarant, presque la larme  à l’œil et Tremelo dans la voix que les contradictions qui avaient marqué leurs relations pendant de longues années étaient enterrées et qu’ils marcheraient dorénavant d’un même pas et auraient les mêmes objectifs. Las !  13 ans et quelques succès électoraux plus tard, les vieux démons de la division ont refait surface. L’accord parfait qui caractérisait leurs rapports vient de montrer ses limites.

Paradoxalement, le parti unifié qui était censé couler dans le marbre pour les générations futures les retrouvailles des héritiers du père de la nation, l’emblématique Felix Houphouët Boigny est devenu un véritable cactus sur leur chemin. La formation du gouvernement Gon III semble avoir confirmé le ‘’divorce » entre le Pdci et le Rdr désormais engagés dans un ‘’ mano a mano » pour la reconquête ou la conservation du pouvoir. Il est douteux que le parti unifié survive aux dissensions entre les deux poids lourds de la coalition au pouvoir.

 

René Ambroise Tiétié

Articles connexes

Leave a comment