Donner le goût des maths aux élèves en détectant des talents  à travers les olympiades des jeunes mathématiciens. C’est l’initiative du groupe scolaire international Safak dont la huitième édition s’est tenue le samedi 11 mars dernier. Ce, en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale et la direction de l’encadrement et des établissements privés. Ce sont des milliers d’élèves des classes de CM2 venus de quatre directions régionales de l’enseignement (DREN) qui ont pris part à ce concours qui s’est joué en deux phases (une présélection et une finale) en l’espace d’un mois. Accompagnés de leurs parents, les finalistes ont reçu  à 8h30mn dans l’enceinte de l’établissement des consignes égrenés par le coordonnateur, M. Touré Abdoulaye, par ailleurs directeur des études du groupe scolaire international Safak. A 9 heures, les finalistes rejoignent leur classe respective et entament les épreuves. Deux heures 30 mn, c’est le temps imparti pour ces épreuves.

Pour les parents d’élèves, ces olympiades revêtent une grande importance pour leurs enfants. «Ce concours permet de jauger le niveau des enfants et c’est à encourager. C’est aussi une fierté pour les parents de voir leurs enfants competir aux olympiades», a réagi M. Yao Venance, parent d’élève. Cet avis est partagé par M. Soro Kassoulou Drissa, instituteur à l’Epp Aliodan Bad qui pense que : «les olympiades constituent une source de motivation pour les enfants et pour les parents». Cet enseignant estime, par ailleurs, que rien qu’à voir la joie des enfants à l’idée de participer à ce concours «c’est bon pour le moral». M. Ahoussi Kessi conseille, quant-à lui, que les responsables de l’établissement songent à créer «ce type de concours dans d’autres disciplines. Pourquoi pas la récitation, ou les arts plastiques ?». M. Guiro Charles, enseignant à l’école Ste Famille accompagne depuis quelques années des élèves à ce concours. «Je suis à ma quatrième participation. Ce concours est le bienvenu. Vu son importance, je crois que les initiateurs doivent davantage communiquer sur cet évènement. Il serait aussi bon de créer un réseau des lauréats de sorte à maintenir la flamme des maths», suggère t-il.

On le voit, les olympiades des jeunes mathématiciens suscitent un réel engouement chez les élèves, les encadreurs et les parents d’élèves. En attendant la proclamation des résultats d’ici le 19 mars prochain, le directeur des études note un satisfecit au niveau de l’organisation de cette 8eme édition. Notons que les récompenses seront remises au cours du mois de mai prochain.

Sercom du Groupe Scolaire International SAFAK

 

Articles connexes

Leave a comment