C’est en 1985 que Mme Sonia Kaboré arrive en Côte d’Ivoire où elle rejoint sa mère qui travaillait alors au Programme des nations unies pour le développement (PNUD). Elle n’avait que 17 ans était élève au Lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou.

 

En Côte d’Ivoire, la jeune Sonia Simporé est inscrite au Lycée William Ponty de Yopougon où elle poursuit ses études jusqu’au Bac. Elle atterrit ensuite à l’Institut supérieur de formation aux métiers de l’informatique ( ISFMI) où elle décroche un BTS en Informatique de gestion (Analyste-programmeur). Elle décide, par la suite, de s’inscrire au Lycée Hôtelier et obtient un BT en Hôtellerie option cuisine.

 

De 2000 à 2005, elle se jette dans la vie active et exerce comme Secrétaire de direction dans une entreprise du BTP, précisément à KRAFF-Côte d’Ivoire. En 2006, elle prend la décision de se mettre à son compte et officie, depuis dans l’agro-pastorale et l’import-export. Mais, celle qui est devenue en 1997 Mme Sonia Simporé épouse Kaboré, est une passionnée dans le domaine des contacts humains. Elle aime se mettre au service des autres et ne trouve son bonheur que dans celui des autres.

 

C’est d’ailleurs ce qui la motive à briguer le poste de déléguée au Conseil supérieur des Burkinabè de l’Extérieur (CSBE), dont l’élection est prévue le 24 juin prochain. Puisqu’elle a à cœur de voir la communauté burkinabè en Côte d’Ivoire parler d’une seule et même voix.

Secrétaire Générale de la Fédération des femmes leaders d’associations burkinabè en Côte d’Ivoire, Mme Sonia Kaboré est mère de 2 enfants, tous des garçons.

René Ambroise Tiétié

Articles connexes

Leave a comment