Un bus de transport en commun, en provenance du Burkina-Faso, a sauté sur une mine dans le centre du Mali, faisant 26 morts et plusieurs blessés, selon un dernier bilan établi par les autorités maliennes.
Le drame s’est produit le jeudi 25 janvier 2018, non loin de la ville de Mopti, située au centre du Mali. D’après les informations, la majorité des victimes sont des burkinabè, qui se rendaient au foire hebdomadaire de Boni. Parmi ces morts (tous des civils), l’on compte quatre enfants et six femmes.
Un peu plutôt dans la même journée de jeudi, des soldats maliens en patrouille, non loin de la ville de Youwarou, dans la même localité où l’explosion du véhicule a eu lieu, ont été pris pour cible par des terroristes. Après l’attaque, l’armée malienne a indiqué avoir perdu deux hommes dans ses rangs et appréhendé sept assaillants.

Georges Kouamé

Articles connexes

Leave a comment