Un attentat suicide a visé ce mercredi 02 mai 2018,   le siège de la Haute commission électorale libyenne. D’après un bilan provisoire du ministère de la Santé, au moins 12 personnes auraient été tuées  et 7 autres blessées dans l’explosion à Tripoli.

Selon Mohamad al-Damja, un responsable de sécurité à Tripoli, les auteurs de ce crime étaient au nombre de quatre et étaient  armés. « Ils ont abattu les gardes avant de tirer sur les personnes présentes sur les lieux », a-t-il déclaré à l’AFP.

A près 42 ans d’interdiction sous la dictature, la HNEC considérée parmi les rares institutions crédibles et indépendantes, avait organisé les deux premières législatives en 2012 et 2014. Elle travaille par ailleurs à l’établissement de listes d’électeurs en vue de nouvelles élections que l’ONU espère pouvoir organiser avant la fin de l’année.

La Lybie fait aujourd’hui face à une instabilité politique majeure. Elle est divisée entre deux forces principales : le parlement basé à Tobrouk et le gouvernement d’union nationale soutenu par l’ONU, installé à Tripoli.

Komondi Brigitte

Articles connexes

Leave a comment