@Informateur.info- «Pour la seule année de 2018, 123 policiers ont été radiés des effectifs, pour manquement aux consignes et aux règles déontologiques », a déclaré Sidiki Diakité, ministre de l’intérieur et de la sécurité, le vendredi 1er mars dernier, lors de la plateforme d’échange dénommée «l’Invité des rédactions de Fraternité Matin».

Selon Sidiki Diakité, grâce à la formation accrue et la sensibilisation des agents, les plaintes contre le racket ont fortement baissées. «Nous avons mis un accent particulier sur la discipline et le suivi des agents, et Les conditions de sanction des policiers ont été renforcées», a-t-il indiqué. «L’inspection générale des services de police est constamment en mission dans tous les commissariats et sur tout le territoire national pour des contrôles et éventuellement des sanctions des agents en faute », a révélé le ministre de l’intérieur et de la sécurité. Toutefois, il avoue que tout n’est pas parfait et que beaucoup reste encore à faire.

Yannick KOBO

Articles connexes

Leave a comment