Né à Marcory, dans le District d’Abidjan, le 02 avril 1977, Kaboré Koudpiga Dramane se définit volontiers comme un ‘’enfant de la Révolution sankariste’’. Il s’est d’ailleurs rendu au Burkina Faso alors qu’il n’avait que 7ans. Pour satisfaire la volonté de son paternel très attaché à ses origines. Il va y faire son primaire et son secondaire. Le BEPC en poche, il reprend le chemin inverse et rallie son Marcory natal, en 1997. A 20 ans, il se lance dans la vie active et se retrouve   au port autonome d’Abidjan. Il  travaille dans plusieurs sociétés portuaires avant de créer, avec le soutien d’amis, une structure dénommée UDPF (Union des débardeurs de poissons frais) qui gère tout ce qui est ‘’débardement’’ au port d’Abidjan.  Ladite structure  est habilitée à décharger les bateaux de pêche,  à conditionner  les poissons dans des cartons avant leur mise sur le marché.

Sur le plan associatif, notre homme a une riche expérience, puisqu’il a été président ou secrétaire général de plusieurs associations dont l’association des ressortissants du Ganzourgou et le N23 qu’il dit avoir contribué à porter sur les fonts baptismaux. C’est d’ailleurs ce qui amène le candidat Kaboré Koudpiga Dramane,  engagé dans la course au poste de délégué Csbe à Abidjan, à dire ‘’qu’il n’a pas besoin de faire campagne’’, puisqu’il estime qu’il est suffisamment connu au sein de sa communauté.

Kaboré Koudpiga est marié et père de 5 enfants dont 3 garçons. Il aurait aimé avoir davantage de filles. ‘’Mais, bon, c’est Dieu qui donne’’, soupire-t-il, fataliste.

René Ambroise Tiétié

Articles connexes

Leave a comment