Chaque année, le 10 septembre est une journée internationale de sensibilisation au suicide, considéré comme un problème de santé publique. «Travaillons ensemble à la prévention du suicide» est le thème de cette édition 2018. Selon les études, une personne se suicide toutes les 40 secondes dans le monde, ce qui représente environ 800.000 personnes qui se donnent la mort. La France présente un taux de suicide parmi les plus élevés des pays européens.

L’Observatoire des souffrances psychiques de l’association S.O.S Amitié, dénombre une hausse de 20 % des appels de pensées suicidaires chaque année depuis 2015. D’après l’association internationale pour la prévention du suicide (IASP), l’acte de se donner la mort est la 15è cause de mortalité dans le monde. Pour de nombreux pays européens, il s’agit de la première cause de décès chez les 15-24 ans, tandis que 76 % des suicides dans le monde surviennent dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Si la dépression est le  trouble psychique le plus souvent retrouvé chez les personnes mortes par suicide,  il est important de faire preuve de vigilance, de compassion et d’attention pour ceux de notre entourage qui sont en détresse, plaide l’IASP, qui révèle par ailleurs, que «Les personnes en situation de souffrance ne recherchent pas spécifiquement des conseils, mais de l’écoute et de l’empathie ».

Dans 45 pays dans le monde, vouloir attenter à ses jours, peut être puni par la loi.

Yannick Kobo

 

 

Articles connexes

Leave a comment