@LGP- La présidente tournante du G5 sahel a été confiée le mardi 5 février, à Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina faso, lors de la 5e Conférence de la force conjointe du G5 qui s’est tenue à Ouagadougou. Il succède à son homologue du Niger, Mahammadu Issoufou.

Afin de booster l’action de la force conjointe du G5 dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, durant son mandat, le chef d’Etat burkinabè entend placer la force conjointe du G5 sur supervision de l’ONU. «Dans le contexte sécuritaire de plus en plus préoccupant qui est le nôtre, nous devons continuer le plaidoyer en vue de l’attribution à la force conjointe d’un mandat onusien plus robuste sous le chapitre 7 de la Charte de l’Organisation des Nations unies», a déclaré Roch Kaboré. Et d’ajouter : «Je voudrais rappeler l’urgence de la mise en œuvre de notre programme d’investissements prioritaire de la feuille de route pour le développement durable des pays du G5 Sahel».
Notons que le G5 Sahel est composé d’armées du Mali, du Niger, du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Tchad.

Yannick KOBO

 

Articles connexes

Leave a comment