A 48 heures de l’ouverture du Forum national de la Diaspora à Ouagadougou, ils sont nombreux les leaders de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire qui s’interrogent sur l’identité des personnes cooptées en dehors des délégués au Conseil supérieur des Burkinabè de l’Etranger (Csbe) pour y prendre part.

Une préoccupation légitime en ce sens que hormis les ambassadeurs oints du titre de délégués, les autres participants devraient être choisis à travers les différentes couches socio-professionnelles de la communauté vivant à l’extérieur à travers le monde.

En l’absence d’un communiqué de la Représentation diplomatique et Consulaire en Côte d’Ivoire qui aurait donné à la fois une idée du nombre des personnes concernées et leur identité, le spectre de la suspicion et du sentiment qu’un tel a été préféré à un autre animent depuis le week-end dernier plusieurs leaders de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire. Qui sont donc ceux qui iront représenter les jeunes, les femmes et les opérateurs économiques?

Si ceux qui se plaignent ne contestent pas les choix qui ont pu être faits (sur la base des critères propres à la Représentation diplomatique et Consulaire), ils auraient bien voulu au moins que la liste des personnes qui iront défendre leur cause soit rendue officielle avant l’évènement. «C’est un manque de considération vis-à-vis de la communauté cette attitude qui consiste toujours à nous mettre devant le fait accompli. Qui sait ce qu’ils iront dire à ce forum dont les résolutions vont nous engager tous», s’indigne t- on.

 

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment