C’est ce mardi 10 juillet  que les délégués Csbe et d’autres représentants de la communauté burkinabè en Côte d’Ivoire ont rallié Ouagadougou pour prendre part au Forum de la Diaspora qui s’ouvre demain.

Les délégués au Conseil supérieur des Burkinabè de l’Etranger (CSBE) et d’autres personnes cooptées par les autorités diplomatiques prendront part ce mercredi 11 juillet au Forum de la Diaspora qui se tiendra à Ouagadougou. Si on peut se réjouir de l’organisation de ce Forum censé faire l’inventaire des préoccupations et attentes des Burkinabè de l’extérieur, il est en revanche préoccupant que l’on ne connaisse pas les critères qui ont présidé à  la cooptation des personnes qui représenteront la communauté burkinabè en Côte d’Ivoire   à  cette importante rencontre.

Quant aux délégués Csbe fraichement élus qui vont ‘’ étrenner’’  leur  victoire  à ce Forum, l’on est fondé à émettre des réserves   sur leur présence à cette grande kermesse, moins d’un mois après leur élection. De fait, de quoi iront-ils parler alors qu’ils ne sont pas encore installés dans leurs nouveaux fauteuils ?  De plus, les différents délégués n’ont pas eu le temps de discuter avec leurs ‘’mandants’’. Tout comme ils n’ont pas eu le temps de se connaitre entre eux. Il est vrai qu’ils se sont retrouvés à l’aéroport FHB à l’embarquement où ils étaient plus soucieux de faire des ‘’selfies’’ que de savoir ce dont il sera question au Forum de Ouagadougou.

L’autre problème, c’est que les délégués Csbe, il y en a à Abidjan, à Soubré et à Bouaké. L’idéal aurait donc été que ces différents délégués se concertent avant le Forum pour produire un mémo de synthèse qui listerait l’essentiel des préoccupations et des attentes de la communauté burkinabè qui constitue le plus gros lot de la Diaspora du pays des Hommes Intègres de par le monde. C’est dire son importance.

Au lieu de quoi, faute de concertation et de travail préparatoire, les délégués Csbe de Côte d’Ivoire risquent d’être de simples ‘’figurants’’ à ce rendez-vous. Et pourtant, ce ne sont pas  les sujets qui manquent. Mais l’on aurait voulu savoir comment tout cela sera mis en musique. Pour parler d’une seule et même voix. Ce sont autant de préoccupations qui questionnent la présence de certains participants à ce Forum auquel assistera intuitu personae le Chef de l’Etat du Burkina RMC.

 

René Ambroise Tiétié

Articles connexes

Leave a comment