En marge du Conseil des ministres ce mercredi 11 avril 2018 à Yamoussoukro, une convention d’un montant de 110 milliards de FCFA a été signée entre le Port Autonome d’Abidjan et Sea-Invest, une société Belge.
L’accord paraphé lors de la visite de la Reine de la Belgique vient d’être signé ce mercredi 11 avril à Yamoussoukro pour un montant global de 110 milliards de FCFA. Cet accord a été signé entre le Port Autonome d’Abidjan et Sea-Invest, une société Belge. La cérémonie s’est déroulée en présence des ministres du transport ivoirien Amadou Koné, Koné Adama de l’économie et des finances. La quote-part de la Côte d’Ivoire s’élève à 55 milliards de FCFA et la partie belge à 54,4 milliards de nos francs. Il s’agit de la mobilisation et de l’extension du terminal minéralier du Port Autonome d’Abidjan. Le PAA dans le cadre de sa politique de renforcement des capacités, et d’amélioration des services offerts aux usagers a décidé un partenariat gagnant-gagnant avec la Belgique à travers Sea-Invest. La concession selon le ministre du transport va se réaliser à hauteur de 24,3 milliards par Sea-Invest pour des investissements urgents, notamment l’acquisition des grues. La seconde phase va porter sur la somme 30,6 milliards pour l’aménagement d’aire de manutention, la construction d’un hangar de stockage, l’acquisition de deux nouvelles grues pour accroître les capacités du terminal minéralier. Cet investissement dit-il, s’ajoute à plus de 1000 milliards de FCFA d’investissement réalisés selon la vision du président de la République, Alassane Ouattara au niveau du Port Autonome d’Abidjan. Après plusieurs mois de négociations, l’Etat de Côte d’Ivoire représenté par un comité ministériel avec Sea-Invest sont parvenus à un accord qui a été paraphé lors de la visite de la Reine de la Belgique en Côte d’Ivoire. Cet accord nécessite la signature du ministre du Transport, celle du ministre du budget et celle du ministre de l’économie et des finances. Avant de rassurer que tous travaillent pour que le Port d’Abidjan devienne un port compétitif. Ajoutant que cette année au niveau du port d’Abidjan le trafic a connu une croissance.
Le ministre Koné Adama, représentant également son collègue du budget, a au nom du président de la République et du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, remercié Sea-Invest pour la confiance faite à la Côte d’Ivoire. Le président de la République dit-il, depuis sa prise de fonction a des ambitions et une grande vision, celle de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent. Cette signature représente pour lui, l’un des éléments importants de cette vision. Promettant que tous vont se mettre au travail pour renforcer les capacités du PAA.
Le directeur général du PAA et le directeur général de Sea-Invest, Philippe Van De Vyvere se sont dits satisfaits de cet accord.

Armand Koffi

Correspondant Régional

Articles connexes

Leave a comment