@Informateur.info- Le crash du Boeing 737-800 de la compagnie Ethiopian Airlines survenu, ce dimanche 10 mars 2019, porte le nombre d’accidents majeurs de cette compagnie à 4 en 31 ans et les pertes en vies humaines à 401. Pour rappel, c’est en 1988 que cette compagnie la plus importante sur le continent en termes de flotte a enregistré son premier accident. En effet, le 15 septembre 1988, des pigeons avaient fait perdre à un Boeing 737 de la compagnie l’un de ses réacteurs. Manque de pot pour l’appareil qui amorçait un retour vers l’aéroport de Baher Dar, le second moteur a perdu sa poussée soumettant l’équipage à un atterrissage d’urgence qui s’est soldé par 31 tués sur les 105 passagers à bord.

Huit ans après, un autre Boeing 767 va être détourné et dérouté le 23 novembre 1996 vers l’Australie par 3 pirates alors que l’avion reliait Addis-Abeba à Abidjan avec des escales à Nairobi, Brazzaville et Lagos. A court de carburant l’appareil va d’abord tenter un atterrissage d’urgence vers Moroni, la Capitale des Comores avant de s’abimer en mer. Bilan : 123 morts sur les 175 passagers à bord. Le 25 janvier 2010, 90 passagers trouveront la mort dans le crash du vol 409 de la même compagnie au large du Liban. Le Boeing 737-800 s’est abimé en mer peu de temps après son décollage de l’aéroport de Beyrouth.

Outres ces accidents majeurs, la Compagnie a aussi enregistré des incidents comme le Boeing 737-400 qui a raté son atterrissage à l’aéroport d’Accra et a terminé sa course hors piste le 10 janvier 2015. Puis le détournement du vol ET702 par le copilote alors que l’appareil reliait Addis-Abeba à Rome le 17 février 2014. Ces deux derniers cas n’ont fait aucune victime.

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment