Près de deux semaines après l’adoption du nouveau code électoral du Burkina Faso, la diaspora burkinabè de Côte d’Ivoire (Ils sont les plus nombreux à travers le monde) continue de réagir principalement sur les documents préconisés pour le vote des burkinabè de l’étranger. En effet, la coordination des associations burkinabè en Côte d’Ivoire (CAB-CI) a animé un point de presse, ce samedi 11 août 2018, à Treichville, une commune du district autonome d’Abidjan. Pour la CAB-CI, si les dispositions du nouveau code électoral adopté le 30 juillet dernier, permettent pour la première fois, aux burkinabè de l’étranger d’exprimer leur voix par les urnes, aux élections prochaines, ce qui est salutaire, elles «pèchent» en revanche par les pièces de votation exigées, notamment la carte d’identité nationale burkinabè (CNIB) et le passeport burkinabè, et par les lieux déterminés devant abriter les bureaux de vote, à savoir l’ambassade et les consulats.

« Si la préoccupation «majeure » du gouvernement burkinabè est l’uniformisation des pièces de votation pour tous les burkinabè aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, force est de reconnaître que cette option exclut de facto la majorité des burkinabè de l’étranger, qui ne détiennent pas la CNIB, encore moins le passeport », ont fait remarquer les premiers responsables de la CAB-CI avec à leur tête M. Ouigba Abdoulaye.

 

Quant à la promesse de l’Etat burkinabè de faire venir sur place, une importante mission de l’ONI pour faciliter l’acquisition de la CNIB dans le temps imparti avant les élections de 2020, la CAB-CI par la voix de son porte-parole, Zongo Abdoulaye, se dit sceptique. Mais, comme en toute chose, il faut savoir raison gardée, la CAB-CI souhaite que ces opérations de délivrance des CNIB aient lieu le plus tôt possible et que la carte soit offerte gracieusement. Aussi, la coordination des associations burkinabè en Côte d’Ivoire exhorte les autorités du Faso à prendre toutes les dispositions pour rapprocher davantage les Burkinabè de la diaspora des lieux d’enrôlement et de vote, afin de permettre au plus grand nombre d’acquérir la CNIB et de voter.

 

Yannick Kobo

Articles connexes

Leave a comment