@Informateur.infoLa Fondation Jeunesse Numérique est à la conquête des jeunes ivoiriens diplômés dans le pays profond à travers une caravane dénommée «caravane Jeunes Numériques». Cette caravane séjourne dans la capitale politique à Yamoussoukro. Objectif principal de cette caravane, transformer la jeunesse ivoirienne en des Entrepreneurs du Numérique. Selon la présidente de cette Fondation, Mme Lynda Nana Vallée, il s’agit de sensibiliser et encourager les jeunes diplômés à se prendre en charge. « Notre Fondation veut intéresser les jeunes aux métiers des TIC, les former, les sensibiliser sur le métier du numérique, à l’entrepreneuriat, au coaching et à la mise en relation stratégique», dira t-elle.

 

A en croire Samuel Maté,  l’un des collaborateurs de la Fondation jeunesse numérique et responsable du projet EZF (zéro franc), on n’a pas besoin d’attendre ou d’avoir des millions pour créer ou commencer son projet. «Avec la Fondation et EZF on est capable de créer son affaire sans aucun apport de l’extérieur. On peut commencer avec le fonds propre qu’on dispose. Initier les jeunes à l’entrepreneuriat numérique, parce que depuis fort longtemps, on a constaté un fort taux de chômage des jeunes diplômés qui sortent des universités et grandes écoles», a précisé ce dernier.

Ce projet se présente comme une alternative au manque d’emploi pour les jeunes qui sortent chaque année des universités.

 

De nombreux jeunes du District autonome de Yamoussoukro, et des départements de la région du Bélier ont répondu présent à la caravane dans l’enceinte de l’hôtel de ville où les séances de formation ont dure depuis trois jours.

 

Armand Koffi


Correspondant régional

Articles connexes

Leave a comment