@Informateur.info- Les Dozos de Côte d’Ivoire ne sont pas autorisés à porter leurs tenues  et autres attributs le 13 octobre prochain, jour des élections municipales et régionales. Ils ne sont pas non plus autorisés à soutenir un candidat durant la campagne électorale en tenue de Dozo. Ces mesures ont été annoncées, ce vendredi 21 septembre 2018, par la fédération nationale des confréries Dozos de Côte d’Ivoire (Fenacodoci). C’était au cours d’une conférence de presse animée par son président, Sory Dosso, dans la commune d’Abobo.

Selon ce dernier, ces mesures visent à prémunir sa structure contre d’éventuels dérapages. «Ce sont des décisions que nous avons arrêtées à la suite d’une assemblée ordinaire tenue dans la nuit du jeudi 20 septembre 2018. Nous ne pouvons pas autoriser l’utilisation des apparats du Dozo, à des fins électorales et à toutes autres actions relatives à cet évènement», a annoncé Dosso Sory. Qui précise, cependant, que les dozos en tant que citoyens ont le droit de soutenir un candidat et d’exercer leurs droits civiques. «Pas en apparat de dozos, encore moins au nom de la Fédération des dozos», a-t-il précisé.

Selon le conférencier, ceux qui enfreindraient ces mesures seront sanctionnés. Dosso Sory a, au cours de cette conférence, réaffirmé l’attachement des dozos à un climat sociopolitique pacifique en Côte d’Ivoire. Il a, par ailleurs, exhorté les candidats au bon ton.

 

Dalima Dahoué

 

Articles connexes

Leave a comment