@Informateur.info- Le Conseil régional du N’Zi a procédé, ce samedi 02 février 2019 à Dimbokro, à la mise en place de ses organes de gestion en présence du préfet de Bocanda, Soro Fatogoma, assurant l’intérim du préfet de région admis à faire valoir sa retraite. A l’occasion, le président de cette institution décentralisée, Koffi N’Guessan Lataille, a décliné ses priorités. Il s’agit du reprofilage et l’ouverture des routes dans toute la région, et l’adduction d’eau potable. C’est pourquoi, dira t-il : «la présente session inaugurale du conseil est consacré à la mise en place des organes de gestion afin que chaque commission se mette immédiatement au travail».

Selon M. Koffi N’Guessan, ces organes permettront la réalisation des activités de développement de son mandat. En termes d’organes, il s’est agi de la mise en place du conseil régional, du comité économique et social, et la cellule intelligente économique agricole et culturelle. Lesquels seront complétés plus tard par le conseil des sages et les comités locaux de développement des quartiers, villages et de la diaspora. L’objectif, c’est d’instaurer un mangement participatif renforcé dans la gestion de la collectivité. Séance tenante, sept commissions ont été mises en place et présentées aux conseillers et aux populations.

Le préfet Soro Fatogoma, après les conseils d’usages en matière de gestion des collectivités décentralisées, a exhorté le conseil régional à aider le corps préfectoral dans la lutte contre l’orpaillage clandestin, et la délimitation des terroirs, sources de conflits interminables.

Armand Koffi

Correspondant régional

 

 

 

 

 

 

Articles connexes

Leave a comment