Le collectif des associations et mouvement de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJBCI) a produit le jeudi 8 février 2018, un communiqué pour informer l’ensemble de la communauté burkinabè, qu’il n’est aucunement associé à un certain message véhiculé sur les réseaux sociaux.
En effet, le CAMJBCI par la voix de son président, Zallé Moussa est d’autant plus surpris qu’il a constaté que sa structure figure sur la liste d’une déclaration commune d’associations de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire, circulant sur les réseaux sociaux relative aux documents requis par la commission électorale nationale indépendante du Burkina Faso, pour s’inscrire sur la liste électorale, en vue de prendre part à la présidentielle du Faso en 2020.
Le collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire tient à préciser qu’en aucun moment il n’a été approché pour une telle déclaration.

Yannick Kobo

Articles connexes

Leave a comment