Dans la nuit du lundi 07 au mardi 08 Mai, dans la zone de Sérébou (département de Prikro), aux abords du fleuve Comoé, des éléments de la brigade anti-drogue de Daoukro, avec à leur tête Kouassi Nicolas, ont fait une saisie de 2 sacs d’environ 80 kilogrammes chacun de cannabis séché, près à passer le fleuve. Malheureusement, les gendarmes de cette brigade n’ont pas pu attraper les indélicats individus, qui convoyaient ces sacs. Ceux-ci ont profité de la nuit, pour prendre la poudre d’escampette. Les sacs ont été recueillis et se trouvent dans les cellules de la brigade. Le procureur de la république a été informé de cette saisie, tout comme un compte rendu a été fait au substitut du procureur de la République, près le Tribunal de Bouaké, basé à Bongouanou. Les enquêtes sont en cours pour mettre hors d’état de nuire ces individus possédant ces sacs de drogue. L’occasion a été belle pour les agents de la brigade anti-drogue d’en appeler à l’esprit de civisme et à la collaboration des populations, afin qu’elles les aident à dénoncer les véreux trafiquants et consommateurs. Il faut signaler que les régions de l’Iffou et du Moronou sont une zone de transit, c’est pourquoi des missions pour lutter efficacement contre ce fléau sont menées régulièrement. Il faut également noter que c’est dans le cadre de la lutte contre les produits pharmaceutiques non enregistrés et les stupéfiants de tout genre qu’une entité de la brigade anti-drogue de la gendarmerie nationale a été rapprochée des populations de l’Iffou et du Moronou à travers son installation à Daoukro. Dans le passé, ces 2 régions dépendaient de la cellule basée à Yamoussoukro. Mais vu son éloignement et les difficultés des missions à couvrir, celle cellule, tout comme 7 autres ont vu le jour. Et depuis son installation en décembre 2017, plusieurs opérations contre ce fléau ont été menées, aboutissant à des interpellations et à des déferrements.

Armand Koffi

Articles connexes

Leave a comment