Les étudiants de l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, sont descendus massivement dans les rues de la ville située dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire, mercredi 16 août, pour crier leur ras- le- bol face aux interruptions intempestives des cours,  aux conditions difficiles d’accès et de vie sur les campus ivoiriens et également la dégradation des cités universitaires.

A la fin de cette marche pacifique, à la préfecture de Daloa, Oula Aristide, porte- parole des étudiants, a signifié que ce soulèvement  a été organisé dans le but de réclamer la réhabilitation, la construction et l’ouverture des cités universitaires, mais surtout la reprise des cours à l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa. Paradoxalement, il a aussi évoqué le cas déplorable des Universités de Côte d’Ivoire, délaissées, pour l’essentiel, par les autorités, et qui ne sont parfois pas suffisamment  équipées, pour le bon déroulement des cours et la bonne formation des étudiants. Pour l’université de Daloa, ils souhaitent en effet, avoir «une connexion wifi, des salles spécialisées, l’uniforme des maquettes pédagogiques, l’équipement des laboratoires, ainsi que des salles spécialisées, la révision de l’orientation des nouveaux bacheliers et l’ouverture des bibliothèques de l’université», a indiqué le porte- parole des étudiants.

Georges Kouamé

 

 

Articles connexes

Leave a comment