@Informateur.info- Plusieurs habitations dans le village de Moossou dont la Cour du Roi sont menacées par la crue de la lagune ébrié. Ce week-end, la lagune est sortie de son lit pour se retrouver devant les portes et les clôtures des habitations à Moossou, ancien quartier comme nouveau. L’eau a déplacé les pirogues de leur quai de fortune vers les maisons, donnant à ces habitations l’image d’une zone marécageuse.

Les quelques restaurants et maquis qui accueillent tous les jours ouvrables des clients qui aiment trinquer et deviser au calme, sont littéralement inondés. Ce week-end, ils étaient nombreux les usagers de ces sites paisibles qui ont dû changer de cadre après avoir constaté la crue de la lagune. Pour les tenancières de ces point de vente, c’est un drame. La montée des eaux n’étant pas faite pour arranger leurs affaires.

Cette montée progressive des eaux devraient interpeller les autorités locales. Des actions doivent être anticipées avant que les maisons ne soient inondées. Faut-il le rappeler, depuis quelques semaines, les fleuves connaissent une crue qui menace les riverains. Plusieurs familles ont été sinistrées par ces inondations dans les localités de Bonoua et de Bouaflé.

Dalima Dahoué

Articles connexes

Leave a comment