La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), appelle les ivoiriens à la paix et à la cohésion sociale, dans une déclaration rendue publique le jeudi 15 mars 2018 dont Informateur.info a eu copie. Elle fait suite à un constat que la Commission a fait sur la situation de crispation socio-politique de la côte d’ivoire à la veille des élections générales de 2020.
La commission s’inquiète donc face aux propos récurrents que les personnalités et les groupes de politiciens utilisent, et qui sont source de violence. Elle les invite donc à cultiver le jeu politique pour réguler la société, sauver la Côte d’Ivoire d’une autre crise et y installer la paix et la cohésion sociale.
Elle encourage de ce fait, la Chambre des Rois, des Chefs traditionnels, les guides religieux, les chefs de communautés et la société civile à poursuivre la sensibilisation auprès des groupements politiques et des populations pour renforcer la paix et la cohésion sociale. Aussi, elle félicite les populations qui font fi de toutes ces violences et menaces pour revendiquer leur droit à la paix, à la sécurité et au développement. La CNDHCI appelle les partis à prendre leur responsabilité. «Les responsables politiques doivent faire preuve de pondération et privilégier l’intérêt supérieur de la nation dans leurs actes et discours afin de ne pas semer les troubles, la peur et la psychose chez les populations», a –t-elle conclu.

Brigitte K.

_____________

Namizata SANGARE

Articles connexes

Leave a comment